Selon le Santé+ Magazine, l’inactivité sexuelle est néfaste pour votre vagin

Votre vagin est un muscle qui a besoin d'être travaillé pour rester en forme et apte à fonctionner correctement. L'inactivité sexuelle est donc à bannir.

203

Une vie sexuelle saine et épanouie est aussi bonne pour la santé de votre couple que pour votre santé personnelle, incluant celle de votre vagin. Avoir des relations sexuelles régulièrement aide à stimuler votre système immunitaire, à réduire le stress, à baisser votre pression sanguine et à diminuer les risques de crise cardiaque. De plus, l’ocytocine qui se propage dans votre corps lorsque vous atteignez l’orgasme est une hormone qui vous procure un bonheur intense.

Malheureusement, une vie sexuelle active n’est pas due à tout le monde pour diverses raisons et, chez la femme, c’est surtout le vagin qui en pâtit. Toutes les femmes passent pas une période d’inactivité sexuelle à un moment ou un autre de leur vie et le site Santé+ Magazine vous informe, dans un article, sur les 4 effets néfastes que ce repos sexuel peut avoir sur votre vagin.

1. Vous pourriez ressentir de la douleur lors de votre prochaine pénétration

Que ce soit votre première relation sexuelle ou votre première relation depuis longtemps, l’effet est le même. Vous risquez de ressentir des sensations désagréables, voire pénibles, puisque vos muscles ne sont plus habitués de faire l’amour. C’est un peu le même principe que lorsque vous vous décidez d’aller courir après être resté assis trop longtemps devant la télé.

Le risque de ressentir de la douleur la prochaine fois que vous ferez l’amour est d’autant plus prononcé si la raison pour laquelle vous n’avez pas eu de relations sexuelles depuis longtemps vous est pénible. Par exemple, si votre dernière relation sexuelle remonte à celle que vous avez eue avec votre ex-conjoint et que la rupture a été difficile, il est possible que votre cerveau associe inconsciemment votre prochaine relation sexuelle à cette rupture et la rendra douloureuse.

Dans des cas comme ça, il est conseillé d’utiliser du lubrifiant, de procéder à des préliminaires assez longs et d’avoir une bonne communication avec votre prochain partenaire. Commencez lentement, faites ce que vous pouvez et si c’est douloureux, allez-y graduellement.

2. Vos parties intimes peuvent devenir impénétrables

Un manque de relations sexuelles peut finir par mener à ce qu’on appelle le « vaginisme », qui fait en sorte que vos muscles vaginaux sont si contractés qu’ils ne laissent rien passer, pas même un doigt ou un tampon. Il s’agit d’une réaction de vos muscles qui peut être due à plusieurs choses, comme une maltraitance ou un viol, mais parfois, il peut ne pas y avoir de raison apparente.

Si vous souffrez de vaginisme, consultez immédiatement un médecin. N’essayez pas de régler la situation par vous-même. Il est conseillé de consulter un gynécologue qui pourra poser un diagnostic et vous recommander une kinésithérapie du plancher pelvien. Vous aurez plusieurs légers exercices à faire pour inciter vos muscles vaginaux à se relâcher et le kinésithérapeute pourra vous prescrire des dilatateurs que vous devrez insérer dans votre vagin pour augmenter son ouverture peu à peu.

3. Votre désir sexuel diminue

Évidemment, ne pas avoir d’appétit sexuel lorsqu’on est célibataire est une bonne chose, sauf que vous perdez tous les avantages que peuvent avoir les relations sexuelles sur votre santé.

Si vous n’avez pas de partenaire sexuel, il est conseillé de vous masturber régulièrement. Ce n’est pas nécessairement l’acte sexuel en soi qui est bon pour vous, mais bien l’atteinte de l’orgasme, donc la manière dont vous y arrivez importe peu. L’orgasme permettra à votre corps de produire de l’endorphine et, en plus, la masturbation vous rendra meilleure au lit puisqu’elle vous rendra plus attentionnée et vous incitera à offrir davantage à votre partenaire lorsque le temps viendra.

4. Votre vagin peut se dégrader au fil du temps

En vieillissant, les femmes considèrent souvent que les relations sexuelles sont moins importantes, mais c’est bien tout le contraire! La ménopause amène une baisse de la production d’oestrogènes. Comme votre vagin et votre vulve sont les deux parties de votre corps qui comportent le plus de récepteurs, une vie sexuelle inactive peut porter votre vagin à s’atrophier. Ses parois se dessécheront, elles s’aminciront et pourront même se déchirer.

Le sexe est très important pour votre santé, et ce, pour diverses raisons. Si vous êtes seule, il est donc quand même important de vous procurer vous même du plaisir régulièrement grâce à la masturbation.


Source: Santé+ Magazine