Les troubles anxieux sont liés à ce type d’abus

Si vous avez souffert de ce type d'abus au court de votre vie, surtout dans votre jeunesse, il est possible que vous souffriez de troubles anxieux.

510

La vie vous a certainement appris que le vieux dicton anglais « Sticks and stones may break my bones, but words will never hurt me » (qui signifie « Les coups font mal, mais les mots ne peuvent m’atteindre ») est loin d’être vrai, car les mots peuvent être vraiment douloureux et provoquer des dégâts énormes à certains moments. Selon les scientifiques, les abus verbaux, soit par l’intimidation ou la cyberintimidation, soit par les parents ou l’époux, entraînent des effets physiques graves sur la structure du cerveau.

Comment fonctionne le cerveau

Notre cerveau se développe peu à peu avec le temps, après la naissance, de sorte que les manières dont il est câblé dépendent de façon significative des choses que l’on éprouve dans l’enfance. Les capacités cognitives, la personnalité et la conscience de soi ont besoin de plusieurs années pour se développer.

 

Selon le Dr Douglas Fields, dans son entretien pour Psychology Today, «Lorsque [un] environnement est hostile ou socialement malsain, le développement du cerveau est affecté, et souvent il est altéré. L’abus sexuel de la petite enfance, les agressions physiques ou même la violence domestique ont montré des changements physiques anormaux dans le cerveau des enfants, avec des effets durables qui prédisposent l’enfant à développer des troubles psychologiques».

L’American Journal of Psychiatry a publié une étude impliquant des jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans, qui n’ont subi aucun abus sexuel, violence domestique ou violence physique des parents pendant leur vie, et les chercheurs ont fait une analyse de leur cerveau. Les résultats indiquaient que les personnes qui ont souffert d’abus verbaux de leurs pairs au cours du collège avaient des liens sous-développés entre les côtés gauche et droit du cerveau et étaient plus sujettes à la colère, à la dépression et à l’anxiété.

En outre, l’étude a également montré que les abus verbaux des pairs au cours des années intermédiaires ont eu le plus grand impact et, selon les scientifiques, cela est dû au fait que le cerveau n’est pas encore complètement développé. Leur conclusion est que: «L’abus verbal peut causer des problèmes psychologiques importants dans les années ultérieures et des lésions cérébrales, y compris l’anxiété, la dépression, la colère, l’hostilité et la dissociation».

Ce qui arrive au cerveau lorsqu’on subit des abus verbaux

Les personnes narcissiques apprécient de manipuler les vulnérables autour d’eux jusqu’à ce qu’ils obtiennent un contrôle complet. Leurs cibles principales sont des personnes sensibles ou émotives.

Cette étude a montré que de tels mots et actions manipulateurs de narcissiques provoquent des dommages énormes et durables au cerveau, peu importe si la violence verbale arrive à un enfant, un adolescent ou même un adulte.

Lorsque les manipulateurs détériorent l’estime de soi de la personne, le corps et l’esprit réagissent différemment et cette perte d’équilibre et de contrôle est l’une des principales causes des troubles anxieux.

La vidéo suivante (en anglais) vous aidera à en apprendre davantage sur l’abus émotionnel et verbal:


Sources:

  • Psychology Today
  • I Heart Intelligence
PARTAGER
Article précédentArrêtez de saigner en 10 secondes avec cette épice connue
Article suivantComment éliminer une cataracte sans chirurgie et retrouver une vision 20/20