Une étude fait le lien entre la dépression et la prise de ce médicament trop populaire

Selon une étude menée au Danemark, il existerait un lien entre la prise de contraception orale et la hausse du taux de dépression chez les femmes.

5658

Selon Statistiques Canada, en 2010, plus de 1.3 millions de canadiennes comptaient sur la pilule contraceptive pour se protéger. Ce nombre représentait près de 18% de la population canadienne de 18 à 49 ans. Aujourd’hui, ce chiffre ne cesse d’augmenter et les chiffres de dépression chez les femmes suivent la courbe également.

Crédit generationsensante

L’étude

Une étude de l’université de Copenhague, réalisée auprès des dossiers médicaux de plus d’un million de femmes, a récemment démontré un lien entre la prise de pilule contraceptive chez les femmes et certains symptômes de la dépression chez celles-ci.

En effet, selon l’étude, les femmes ont 23% plus de chances de se retrouver sur des antidépresseurs en utilisant la pilule contraceptive avec œstrogène que si elles laissaient la nature suivre son cours (34% plus de chances pour les pilules sans œstrogène).

L’impact de la pilule hormonale sur la santé mentale n’a pas été encore étudié, mais les chercheurs commencent à s’interroger à ce sujet. Par contre, les études sont généralement concentrés sur les effets des médicaments sur le corps des hommes et celui des femmes est parfois mis de côté. En ce sens, il est plus difficile pour les analystes d’avoir accès à des résultats crédibles et ainsi faire un lien véridique entre la dépression et la contraception orale.


Sources :

  • Radio-Canada
  • E-Santé